Avis: Vent Noir de Serge Brussolo

vent noir Des vieillards enlevant des enfants.
Des enfants vieillissant prématurément.
Une société post-apocalyptique revenu à un état primaire.

Titre : Vent Noir
Auteur : Serge Brussolo
Couverture : Néant
Éditeur : Gérard DE VILLIERS
Lien: Vent Noir
Pages: 290 p.
Format: Livre de poche
Dépôt légal : Juin 1991
ISBN : 2-7386-0187-1
Prix: Néant
Radar vent noir
Vent Noir, premier coup de coeur pour moi, de ce grand auteur Brussolo, qui a marqué durablement mon expérience de lecteur. Cet auteur prolifique (au moins 200 romans!!!) et certes inégal au vu de l’immensité de son corpus, mais aussi à cause des contraintes éditoriales lié au contexte de l’époque. Cependant, au sein de tous ses romans on y trouve des pépites, de très belles pépites ! Vent Noir, en fait parti, même si avec du recul ce n’est pas le meilleur, ce livre reste tout de même un coup de coeur et il m’est difficile de le critiquer.

Mais qui est ce Brussolo ?

Pour ceux qui ne le connaissent pas, les œuvres de Brussolo sont écrits sous forme de « roman de gare » (pas dans le sens péjoratif), dans le sens où ce sont des livres qui se dévorent le temps d’une après-midi, qui nous tiennent en haleine. Souvent, les romans de gare ont une histoire assez simpliste, une écriture légère et des personnages caricaturaux. Là n’est pas le credo de Brussolo, il ne garde du roman de gare que le côté page-runner. Il jongle avec les genres, SF, policier, histoire, fantastique etc. Il ne se cantonne pas à un seul genre dans un roman. Il peut y mêler fantastique et science-fiction. Il sait mettre une ambiance dans un livre et pas une ambiance pourrie (cf. La mère des eaux), mais réellement oppressante, gênante. Un temps, Brussolo a été considéré comme un nouveau chef de file de la science-fiction française, chose qu’il refuse, car il ne se considère pas comme un auteur de science-fiction, ni comme un auteur d’un genre, mais plutôt comme auteur, tout simplement. Quand on lit un de ses romans, on ne lit pas de la science-fiction ou du fantastique, mais on lit seulement du Brussolo.

Une science-fiction parallèle

Vent Noir nous parle de l’épopée (dénué de tout sens héroïque) d’enfants, issu du Terrier, zone de quarantaine, un désert, suite à une catastrophe. Les membres du Terrier, sont des hommes vierges, c’est-à-dire, qu’il n’ont aucune connaissance du monde post-apocalyptique (pas de notion d’écriture, de lecture, d’architecture etc). Dans cette zone, les enfants se font enlever par une tribu nomade de vieillards. Brussolo, ici réécrit le genre de la SF, effaçant toutes traces de technologies, ou alors seulement par bribes, à la manière d’un Stephan Wul (dans Niourk), nous donnant l’impression de voir évoluer des hommes préhistoriques (j’exagère un peu) dans un monde issu d’une ère technologique. Le livre se laisse lire d’une traite, on est portés par le flot du récit, mais au fur et à mesure, le roman est jalonné de moments où le lecteur ralentit, réfléchit et se rend compte que le livre n’est pas un simple roman de gare et qu’il est bien plus profond que ce qu’il ne peut paraître.

Une plongée vers une psyché déformée

J’ai apprécié les personnages, auxquels on s’attache, essentiellement les deux principaux, mais je n’ai pas grand chose à dire sur ce point là. Le point fort, c’est vraiment l’univers, tant dans le scénario que dans sa toile de fond. Brussolo arrive à plonger le lecteur dans la tête d’un ignorant total de notre civilisation et la folie qui s’empare peu à peu des personnages. Dans ce sens, à la fois dans le développement de l’ambiance, du bizarre, de la folie, Brussolo s’inscrit dans la lignée d’un Jean Ray (que je rappelle qu’il faut absolument lire !).
Le roman se pose la question des conséquences d’une âme d’enfant dans un corps d’adulte (peut-on rester sein d’esprit quand on est un enfant de 9 ans qui se réveille dans le corps d’un adulte?), mais aussi les relations entre différentes communautés autonomes. Donc voilà, le côté SF est bien traité, bien différent de la SF française traditionnelle (moins prise de tête déjà) et donc elle plaira à certain et moins à d’autre.

Mon avis

C’est un très bon roman, du grand Brussolo, pas son plus grand roman mais quand même, il se pose là. Il mêle et brouille le genre de la SF et ressemble à un savant mélange de Stephan Wul et Jean Ray. À la fois planet-opera (sans aucun charme), laissant flotter une incertitude sur le devenir des héros, qu’on ne sait pas tellement si on les apprécie ou pas, tant leurs caractères est fluctuant. Le point fort du roman est l’ignorance totale des héros du monde des Anciens, plongeant le lecteur dans la confusion : Comment décrire une maison, si vous n’avez pas de connaissance de notion d’architecture; comment décrire une voiture, quand pour vous le seul moyen d’avancer, c’est vos pieds? Si vous êtes à la recherche d’un livre de Science-Fiction traditionnel, ce n’est pas ici que vous trouverez votre bonheur, mais penchez-vous y, ça peut vous intéresser. Pour ceux qui cherchent des livres un peu de niches, un peu éloigné des sentiers battus, Brussolo est un auteur majeur. Vent Noir, m’a rendu accro à Brussolo il y a plus d’une dizaines d’années, et mon amour pour cet auteur n’a jamais diminué (je suis à près d’une centaine de romans lu de cet auteur!).

18

*Notation du radar
– Univers: Cohérence et originalité du monde de l’univers du roman
– Intrigue: Cohérence et originalité des intrigues principales autant que secondaire
– Suspense: Est-ce que l’on est surpris au cours de l’histoire, est-on capable de prévoir ce qu’il va se passer les pages suivantes
– Notions: Compréhensibilité de l’Univers, notions et explications cohérentes et simple à suivre (ex: terme et notions scientifiques de Hard SF)
– Rythme: Fluidité et longueurs du récit
– Personnages: Profondeur, subtilité, attachement aux personnages
– Écriture: Qualité de l’écriture de l’auteur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s