Avis: Chroniques scandaleuses de Térrèbre de Léo Barthe

les-chroniques-scandaleuses-de-terrebre_2Bw86Gi Térrèbre par la petite lorgnette.

Titre : Chroniques scandaleuses de Térrèbre
Auteur : Léo Barthe
Couverture : François Schuiten
Éditeur : Tripode
Lien: Chroniques scandaleuses de Térrèbre
Pages: 240 p.
Format: Grand Format
Dépôt légal : mars 2016
ISBN : 9782370550842
Prix: 17€
Je vous présente aujourd’hui le recueil de nouvelles de Léo Barthe, plus connu sous le nom de Jacques Abeille, pseudo où il écrit ses livres à tonalité érotique.

  • Un recueil de nouvelles érotiques

Ici, nous avons affaire à un recueil de nouvelles érotiques, loin de tout ce que nous bombarde le marché littéraire. Pas de fantasmes dérangeant pour pimenter la vie de certain(e)s, pas un livre que l’on peut trouver dans une maison de presse, mais bel et bien des récits de couple de tous les jours dans la capitale de Térrèbre. Ces nouvelles ne sont pas là pour que vous vous imaginiez dans telle ou telle scène si vous osiez le faire. Non, ici, dans ces nouvelles, on vous apprend à apprécier ce que vous avez, l’amour, le sexe.

  • Le monde des Contrées

Cependant, ces nouvelles s’incorporent tout à fait au Cycle des Contrées. Ce recueil agit un peu comme un Hors-Série, il n’est pas capital de le lire, mais pour tous les amateurs de Jacques Abeille et du Cycle des Contrées, ces nouvelles valent le détour. En effet, elles permettent d’avoir une vision du commun des gens qui vivent dans ces contrées et plus seulement de ces hors qui ont tous un destin à part. De plus, et cela je l’ai remarqué après avoir lu ce recueil, l’écriture de Jacques Abeille est éminemment érotique. Que cela soit des allusions, des scènes, des sous-entendus, des potentialités, le sexe revient souvent dans ses histoires. Couplé ou non à l’amour, le sexe rythme les pages du Cycle des Contrées et en est souvent un élément moteur. Les femmes guident les hommes, les héros et souvent le sexe en est le meilleur véhicule.

  • Tentation, passion, une vision rafraîchissante du sexe

Dans les nouvelles, l’acte en lui même n’est pas toujours présent, et ce n’est clairement pas l’intérêt premier du recueil. Les nouvelles se penchent plutôt sur la tentation, sur ce qui se passe avant l’acte. Le jeu qui s’opère entre deux (ou plusieurs) personnes à l’aube de l’acte sexuel est bien plus érotique que l’acte. En effet, à ce moment-là, l’imagination prend tout son sens et à la manière d’un rêve éveillé, protagonistes et lecteurs sont guidés par la plume de Jacques Abeille, qui sait toujours tenir son lecteur en haleine. Quand acte il y a, c’est souvent passionnel et tout comme la tentation, protagonistes et lecteurs sont plongés dans un rêve où plus personne ne contrôle rien. L’instinct animal prend le dessus sur les personnages et tout se passe comme un rêve où l’on perd pied.

Mon avis

Ce recueil vaut le détour car il met en lumière un genre sous-estimé par les lecteurs et le monde du livre. Ici, Jacques Abeille redonne ses lettres d’or au genre érotique qui a sa place en librairie tout autant que les autres. Hypocrite, les grandes librairies vendent sous l’appellation « Romances pour adulte » des livres qui n’ont rien de romance, mais seulement de fantasmes banals, et si peu érotique que même un ado ne serait pas émoustillé en les lisant. Au carrefour des livres érotiques du XIXe siècle, Jacques Abeille ancre ses histoires dans son monde des Contrées, livrant au lecteur à la fois un supplément, une nouvelle vision de son monde. Cependant, il donne au lecteur l’occasion de découvrir un genre peu commun, mais empli d’un potentiel immense. Le roman et les nouvelles érotiques méritent de se faire connaître et « Chroniques scandaleuses de Térrèbre » en est une très belle porte d’entrée.

18
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s